De la gentrification des villes à la gentrification des luttes

Eulalie c’est assez ! Un communiqué de la librairie coopérative des artistes

mardi 22 octobre 2013 par bendyglu

Le centre régional des lettres et des livres, fondé il y a trois ans, a créé un journal Eulalie (numéro 14 octobre 2013), qui assure en principe la promotion des auteurs et éditeurs régionaux. C’est un organisme subventionné par le Ministère de la Culture, la Région, et les deux Conseils Généraux et aujourd’hui la Communauté d’Arras. Argent public donc. Et d’ailleurs un représentant de chacun d’eux est dans le Conseil d’Administration. Il est censé être un outil pour les médiathèques, les libraires, les « professionnels ».

Le fait de ses parrainages institutionnels lui donne un air sérieux, il se veut référent.

La librairie coopérative des artistes a décidé suite à la parution du numéro 14 de faire ce mail lettre ouverte-citoyenne.

Eulalie c’est assez !

Après Barrès et ses plus belles pages sur les églises ! Après ce Mulliez et ses vichysto-résistants qui aurait mieux fait de rester dans les tiroirs de l’oubli. Voilà, dans ce numéro 14 un certain Stephen Hecquet, entraîneur de jeunes gens dans une organisation pour militaire en 1940, pétainiste engagé (et qui dit pétainiste dit : raciste, antisémite, ségrégationniste, liquidateurs d’aliénés et esclavagiste en ce qui concerne les femmes). Cela présenté sur deux pages, rubrique patrimoine régional, par un certain Paul Renard apparemment spécialiste du sujet. (S’il l’on peut dire). Ce Renard, pas très malin, admire le brio et la sincérité de ce personnage disparu et sincèrement abject. L’histoire a ses poubelles, ceux qui les fouillent doivent s’attendre à ressortir plein de foire et sans gloire.

Eulalie poursuit donc avec soin sa politique de réhabilitation sans complexe de l’extrême droite pétainiste la plus malodorante, la plus immonde. Avec des fonds publics, on ressort le gratin de l’ignominie en toutes lettres et personne ne s’offusque.

Non à la vérole pétainiste !

Non à la mafia des ordures !

Assez, Assez, c’est la lie, ô la lie !

Fermeture, 4000 envois.

Si vous appréciez ce genre d’intervention pour le bien-être collectif, alors, venez à la librairie coopérative des artistes. Vous y trouverez sûrement quelque chose pour vous.

A bientôt.

La librairie coopérative des artistes

27, rue de l’ Espérance ( à côté du musée La Piscine ) à Roubaix.

Ouverture du mercredi au samedi de 12h à 19h et le premier dimanche du mois de 12h à 19h.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 37908

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Farenheit 451   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License